twitter rss facebook
sandrine doucet header

Assemblée nationale

Retour sur la visite en France du Roi d’Espagne

Lors de sa visite d’État des 2, 3 et 4 juin, le roi d’Espagne Felipe VI s’est exprimé à l’Assemblée nationale lors d’un discours officiel en français, auquel j’ai assisté avec intérêt, étant membre du groupe d’amitié France-Espagne. Dans son allocution, Felipe VI a affirmé que les Espagnols souhaitent « plus de France », une France « déterminée », fidèle à ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, et prête à les défendre dans une Europe en crise.

Durant toute sa visite, il a rappelé la nécessité de renforcer les liens déjà forts entre l’Espagne et la France dans les domaines de la culture, de l’économie, et aussi de la sécurité. La lutte contre le terrorisme, dans la continuité de la coopération policière et judiciaire engagée contre ETA, pour laquelle il a remercié la France, est ainsi représentative de cette relation unique et intense entre les deux pays. La France et l’Espagne, qui sont des partenaires économiques de premier choix, doivent, selon Felipe VI, lutter ensemble face à la crise, et revendiquer une Union européenne plus proche des citoyens, qui puisse favoriser la croissance économique tout en réduisant les inégalités et en renforçant la cohésion sociale. Sur ce dernier point, le roi d’Espagne a notamment plaidé pour une Europe ouverte sur le monde, unie et solidaire.

building

Communiqué de Presse – Quartier des Bassins à Flot : La Municipalité dans l’improvisation

Sandrine Doucet s’est rendue, hier soir, à la Salle du Point du Jour à Bacalan, pour l’une des réunions organisées par la Municipalité de Bordeaux, consacrée au Projet Educatif de Bordeaux. Interpellée, avec les conseillers départementaux Philippe Dorthe et Corinne Guillemot, par un collectif de parents d’élèves et d’habitants du quartier des Chartrons Nord, inquiets du projet d’installation d’une école modulaire sur le terrain du Jardin de ta Sœur, la Députée souhaite rappeler plusieurs éléments :

Tout d’abord, sur la méthode, il semble que les acteurs du quartier et les riverains dénoncent l’absence de concertation sur ce projet, démontrant le peu de considération des élus de la majorité municipale pour le travail mené depuis plusieurs années par les acteurs du quartier et les bénévoles. Enfin, cette situation met une nouvelle fois en lumière l’absence de préparation de la Municipalité quant à la réponse adéquate à apporter aux habitants en termes d’équipements et d’espaces publics, en particulier sur le nouveau quartier des Bassins à Flot.

En effet, en l’espèce, alors que le budget de l’Education Nationale est redevenu le premier budget de l’Etat, avec un effort financier annuel de l’ordre 400 millions d’euros pour l’accompagnement du PEDT, et la création de 60 000 postes d’enseignants en France durant le quinquennat – dont déjà 883 en Gironde depuis 2013 – Alain Juppé et la Municipalité marquent le pas quand il s’agit d’accueillir les nouveaux habitants, ne manquant pas d’assurer par ailleurs une promotion des projets immobiliers très éloignée de la réalité et du quotidien des habitants…